La rééducation du périnée : une étape indispensable ?

Vous venez d’accoucher d’un petit bout et vous vous posez la question de l’efficacité de la rééducation du périnée ? Cette tonification de votre plancher pelvien est très importante pour votre futur et ne doit pas être négligée. Une sage-femme ou un kinésithérapeute ont à votre disposition pour vous accompagner lors de ces séances de rééducation du périnée à Bordeaux. À qui s’adressent les séances de rééducation ? Quand commencer ? Quelles méthodes utiliser (méthode de Gasquet, électrostimulation, etc.) ? Répondons ensemble à toutes vos questions sur le sujet.

Le périnée, qu’est-ce que c’est exactement ?

Même si après une grossesse, on commence à bien connaître son corps, le périnée reste souvent un organe flou ! C’est un ensemble de muscles, ligaments et tissus en forme de hamac qui soutient la vessie, l’utérus et le rectum. Il est donc essentiel au bon fonctionnement du corps de la femme (et de l’homme !). Pendant la grossesse, les muscles périnéaux soutiennent le bébé, qui prend du poids chaque mois. Lors de l’accouchement, ils sont encore plus sollicités, ce qui explique qu’ils fatiguent et ont besoin d’être tonifiés par la suite pour reprendre leur rôle de soutien. Toutes les femmes sont concernées par la rééducation, même celles qui ont accouché par césarienne.

Le schéma ci-dessous vous permet de voir l’ensemble du périnée superficiel et profond :

schéma du périnée de la femme

  1. Pubis
  2. Coccyx
  3. Périnée superficiel
  4. Périnée profond
  5. Clitoris
  6. Méat urinaire
  7. Vagin
  8. Anus

Source : Gyn&Co

Pourquoi le rééduquer ?

Il est très important de renforcer les muscles de son périnée car il retient tous vos organes présents dans le bassin. En effet, un périnée détendu peut engendrer des fuites urinaires, des incontinences, des sensations de pesanteur pelvienne voire des descentes d’organes (appelées prolapsus). Le périnée a aussi un rôle dans vos relations intimes : sa tonicité participe au plaisir ressenti lors de vos ébats. Si votre périnée vous paraît ferme après l’accouchement, il faut tout de même prendre rendez-vous avec une sage-femme ou un kinésithérapeute à Bordeaux ou ses alentours, qui évaluera la tonicité de ce dernier. Il est effectivement possible que les désagréments cités plus haut aient lieu des années plus tard, y compris à la ménopause. Vous l’aurez compris, il faut prendre soin de ce précieux « petit hamac ».

Comment se passent les séances de rééducation du périnée ?

Plusieurs techniques sont utilisées par les sages-femmes et kinésithérapeutes sur Bordeaux :

  • La rééducation manuelle : le professionnel de la santé insère ses doigts dans le vagin et vous demande de les serrer pour contracter le périnée.
  • L’électrostimulation : la sage-femme ou le kinésithérapeute utilise une sonde vaginale qui produit de très légers courants électriques, complètement indolores, qui stimulent le périnée en provoquant des contractions.
  • Le Biofeedback : le thérapeute vous demande de contracter une sonde vaginale et voit à l’écran le résultat de ces contractions. Cela vous permet de mieux travailler vos ressentis et voir si vous contractez assez votre périnée ou vos abdominaux lors des exercices.
  • Les abdominaux hypopressifs ou la méthode de Gasquet : dans son livre « Périnée, arrêtons le massacre », Bernadette de Gasquet expose les mauvaises habitudes qui maltraitent le périnée. Elle y propose aussi des solutions pour faire travailler son périnée en amont d’une grossesse mais aussi au quotidien. Elle y parle notamment de la « fausse inspiration thoracique » qui permet de faire remonter les organes et donc le périnée.

Chaque sage-femme ou kinésithérapeute utilise sa propre méthode et certaines peuvent même être complémentaires (comme le Biofeedback et les abdos hypopressifs par exemple). Dans le Carnet d’adresses des parents, plusieurs professionnels de la rééducation du périnée sont à votre écoute sur Bordeaux, comme l’Aire Familiale où plusieurs professionnels de santé exercent ou Gwenaëlle Chequer , masseur kinésithérapeute spécialisée en périnéo abdologie.

À quel moment commencer la rééducation périnéale ?

Il faut attendre au moins 6 à 8 semaines après l’accouchement avant de pouvoir commencer la rééducation. En général, c’est lors de votre visite post-natale que votre sage-femme ou gynécologue-obstétricien vous prescrit des séances de rééducation du périnée. 10 séances sont d’ailleurs remboursées par la Sécurité Sociale, il serait dommage de s’en priver ! La rééducation abdominale doit obligatoirement avoir lieu après celle du périnée.

En attendant votre premier rendez-vous d’évaluation, vous devez faire attention à ne pas porter de charges trop lourdes (le maximum c’est le poids de votre bébé !) mais aussi à votre posture quand vous tenez votre nourrisson. Vous pouvez également commencer la « fausse inspiration thoracique » issue de la méthode de Gasquet. Découvrez comment faire sur la vidéo de Lauren, masseur-kinésithérapeute ici.

Enfin, même après votre rééducation du périnée, il faut garder les bonnes habitudes ! Le périnée est un muscle qui s’entretient : on contracte lorsqu’on porte des charges lourdes, quand on éternue ou qu’on tousse. Et surtout si on a le moindre doute, même des années après l’accouchement : on consulte une sage-femme ou un kinésithérapeute !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *