Caroline Dubois, Chiropracteur

Présentez-vous en quelques mots :

Caroline Dubois, Chiropracteur est passionnée par son métier et plus particulièrement à tout ce qui touche à la périnatalité dont elle a fait sa spécialité en post-grad après 6 années d’études.

Formée dans l’évaluation chiropratique des freins restrictifs buccaux, au BN (Biological Nurturing), plusieurs séminaires de Michel Odent, Prise en charge des plagiocéphalies, brachycéphales (tête plate). Elle ne cesse de se former pour vous accompagner au mieux dans votre quotidien.

Que proposez-vous ?

La chiropraxie est une thérapie manuelle, qui vise à la prévention, au diagnostic, au traitement des troubles de l’appareil locomoteur, de la colonne vertébrale, des membres inférieurs et supérieurs.

Elle permet de soulager les tendinites, les entorses, les épicondylites, le syndrome de l’essuie-glace, la fasciste plantaire, les torticolis, les maux de dos, lumbago, névralgie intercostale, sciatique, les migraines, maux de tête, les règles douloureuses, le stress.

Les différentes techniques utilisées, avec ou sans manipulation permettent de prendre en charge le patient dans sa globalité. Le chiropracteur est un thérapeute de première intention formé à détecter et traiter durablement la cause primaire de vos symptômes. Il existe des soins chiropratiques adaptés à tous les âges et la chiropraxie s’adresse à tous.

La chiropraxie pendant la grossesse : 

La grossesse est une période importante de changements posturaux, hormonaux et physiologiques. La taille et le poids du fœtus évoluent rapidement. Au fil de la croissance du fœtus, votre morphologie est modifiée, accentuation de votre cambrure (lordose lombaire), de votre poids. Cela favorise les douleurs localisées au niveau du bassin et des vertèbres dorsales.

Le fœtus peut connaître des difficultés à se positionner la tête en bas, position optimale pour l’accouchement, pour vous comme pour votre bébé.

Le traitement chiropratique agit sur la mobilité articulaire favorisant ainsi votre bien-être quotidien. La chiropraxie est particulièrement indiquée durant la grossesse. Les séances de chiropraxie peuvent permettre de faciliter l’accouchement grâce à un bon fonctionnement articulaire du bassin. Après la naissance, le chiropracteur corrige les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur liés à la grossesse, prévenant ainsi les douleurs susceptibles de persister. Il examine le nouveau-né afin de détecter de possibles lésions articulaires liées aux conditions particulières de l’accouchement ou de sa position dans l’utérus pendant la grossesse.

La chiropraxie pour les bébés :

Suite aux mauvais positionnement in-utero ou suite à des accouchements parfois difficiles (mauvais positionnements, utilisation d’instruments), des dysfonctionnements peuvent être retrouvés chez le nourrisson. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, tel que le torticolis, la plagiocéphalie…  ou pouvant parfois affecter le sommeil et la digestion de l’enfant. Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est en capacité de détecter et aider à corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

La chiropraxie pour l’enfant et l’adolescent : préserver leur dos au fil de la croissance

Apprendre à tenir sa tête, à s’asseoir, à ramper puis à marcher, porter un lourd cartable, passer de longues heures assis, s’investir dans une activité sportive : le squelette en construction de votre enfant est continuellement sollicité, et parfois même mis à mal.

Plus tard, l’adolescent se sédentarise, il adopte de mauvaises postures devant la télévision, l’ordinateur ou la tablette, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales. Or à cette période son corps se transforme rapidement, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales telles que l’attitude scoliotique ou de vraies scolioses.

Un suivi chiropratique est recommandé durant cette période, en particulier si votre enfant présente des douleurs ou des troubles posturaux.

Quelles sont les valeurs que vous portez ?

Bienveillance, écoute, confiance

Quel est le « petit plus », le « service supplémentaire » que vous apportez aux parents ?

Ecoute et accompagnement de la famille

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

Une des mes patientes de 5 ans me dit « moi aussi je veux faire Tirotracteur et soigner pleins de bébés comme toi »

 

Sites internet :

Santé à Flot

L’air Familiale